GameStop, quand les petits porteurs défient les hedge funds sur les marchés

Gamestop, cette société, vous avez certainement du en entendre parler, si vous vous intéressez de près ou de loin à la finance et à la bourse plus précisément. En effet le cours de l’action du distributeur de jeux vidéos a littéralement explosé à la hausse. Le 27 janvier 2021, le cours de l’action affichait une augmentation de 1500% sur les deux semaines précédentes. Une telle volatilité a ainsi alerté les brokers de stopper toutes positions sur les actions GameStop. Que s’est-il passé sur les marchés en ce début d’année 2021 ?

Bourse en ligne ou les actions à portée de clics

Durant cette dernière décennie, l’investissement en bourse s’est nettement démocratisé notamment par les services de courtiers en ligne. Ces derniers proposent des interfaces utilisateurs « ultra-simples » pour séduire de nouveaux particuliers intéressés et ainsi, permettre au plus grand nombre de positionner leurs ordres d’achats dans les meilleures conditions. Ces derniers, en recherche constante de « bons coups », se sont inscrits sur des groupes de partages et discussions via des plateformes sociales pour être alertés des tendances et des mesures à prendre.

Les brokers en ligne, puis les réseaux sociaux sont venus amplifier le nombre de « Traders Robinhood », nom donné aux particuliers qui s’inscrivent sur des plateformes de bourse en ligne, sans connaissances poussées et qui sont motivés par l’appât du gain. Robinhood, une plateforme de trading très populaire et simple d’utilisation aux Etats-Unis, a vu ses clients monter en flèche et compte pas moins de 13 millions d’inscrits depuis sa création en 2013.

Un phénomène rare (mais déjà vu)

Observer des tendances à la hausse, fait partie du travail de nombreux analystes, journalistes spécialisés, institutionnels et traders. En l’occurrence, ce qui est le plus marquant ce sont des actions qui affichent des hausses « inimaginables » en si peu de temps. Nous avions pu observer ce cas en juin 2020, lors de l’annonce de la faillite de Hertz, société de locations de véhicules. Cette dernière, seulement quelques jours après sa déclaration officielle avait vu son action s’envoler, soit plus + 450 %, à contrario de dégringoler comme dans une situation telle que celle-ci. Ce contexte atypique avait mis en lumière des communautés de travers amateurs se formaient pour acheter le titre encore bas et ainsi faire monter les cours en un temps record.

Que s’est-il passé avec le cours des actions GameStop en ce mois de Janvier 2021 ?

Gamestop est une entreprise spécialisée dans la distribution de jeux vidéos et matériel électronique. L’entreprise Texane, fondée en 1984, par Gary M. Kusin et James McCurry. Elle compte plus de 5000 magasins implantés dans des centre-commerciaux dans le monde entier. Ces magasins de jeux physiques ont subi de plein fouet les restrictions dues à la COVID et ont vu les gamers privilégier les jeux en ligne. GameStop a essuyé des pertes conséquentes, soit une perte de 275 millions de dollars sur son dernier exercice, pour un montant total des ventes de 5,2 milliards. Toutefois, le titre boursier GameStop est l’un des plus échangé sur les marchés aux Etats-Unis. Fluctuant au gré des ordres d’achats et des ordres de ventes, les cours se mettent à grimper sans retenue le 22 janvier 2021…

r/WallStreetBets aux manettes

r/wallstreetbets est une communauté de traders particuliers utilisant le réseau social, Reddit, qui est réputé, selon Money Magazine, pour ses discussions sur les transactions boursières à haut risque. Un membre de la communauté, alias DeepFuckingValue, influenceur et analyste financier dans le Massachussets, qui avait déjà des positions sur l’action GameStop, aurait partagé des informations sur le forum, en expliquant qu’il avait commencé à investir dans les actions du distributeur de jeux vidéos, durant le mois de juillet 2019, en pensant que ces dernières étaient sous-évaluées. Il a commencé à en parler régulièrement en partageant des informations sur son investissement.

Le shortsqueeze le plus sanglant de ce début d’année

Vendre à découvert est une pratique boursière qui amène un investisseur à emprunter des actions à un tiers et à les vendre immédiatement en pariant sur une baisse probable des cours, puis à les racheter à un prix plus bas. Ainsi, le vendeur restitue les actions empruntées, moyennant les intérêts, et profite ainsi de la marge réalisée. Ce pari, généralement réservé aux initiés, est dangereux car il comporte un risque de pertes illimitées.

Andrew Left avait posté sur Citron Research, un article prédisant que la valeur de l’action de GameStop allait baisser. Suite à l’annonce de ce spécialiste des reventes à perte, les « boursicoteurs » se sont alors rués sur l’achat de titres, et les fonds spéculatifs, quant à eux, ont vu leur stratégie de vente à découvert dans le rouge.

En effet, les vendeurs à découvert sont exposés à un risque de squeeze lorsque la valeur du titre vendu à découvert augmente. Dans ce cas, les traders sont alors contraints de racheter les actions qu’ils avaient initialement vendues afin d’éviter que leurs pertes ne s’accumulent. Par ces achats, qui permettent de couvrir leurs positions courtes, le prix du titre continue à augmenter, et par conséquent, incite d’autres vendeurs à faire revendre leurs positions et à les racheter. Cet effet « boule de neige » propulse le cours de l’action à des niveaux de prix jamais atteints.

Le 22 janvier 2021, environ 140 % du flottant de GameStop a été vendu à découvert, c’est à dire que certaines actions à découvert ont été prêtées à nouveau et vendues à découvert encore. Les traders amateurs de r/wallstreetbets pensant que la société était fortement sous-évaluée et que devant une si grande quantité d’actions à découvert, ils pouvaient déclencher un short squeeze.

C’est ce qu’ils ont réalisé en faisant monter le prix à un point tel, que les vendeurs à découvert, tels que Melvin Capital et Citron, ont du capituler et couvrir leurs positions à fortes pertes. Le titre GameStop a, quant à lui bondi de 92% le mardi 26 janvier dans des volumes gigantesques pour une société jusqu’à lors peu connue du grand public.

Les hedge funds essuient des pertes collossales

Les positions de l’ensemble des vendeurs à découvert sur GameStop sont colossales ; elles affichent une perte cumulée de 6 milliards de dollars. Mercredi matin, 27 janvier, le hedge fund Citron Research annonçait sa position à découvert à la clôture. Les échanges hors marché se sont agités pour porter le titre à 350 dollars et retomber à 200 dollars en moins d’une heure, ceci étant du au Tweet du patron de Tesla, Elon Musk : « Gamestonk! » suivi d’un lien vers le groupe r/wallstreetbets.

Le 28 janvier 2021, le cours du Titre GameStop atteignait jusqu’à 500 dollars au plus haut, durant les heures d’ouverture. Le même jour, les brokers sifflent la fin du jeu, qui conduit Robinhood à bloquer les positions sur les actions GameStop, provocant un tollé de la part des traders particuliers. La guerre est déclarée…

Après le pump, vient le dump

Alertée par cette hausse « anormale » la SEC, Securities and Exchange Commission, l’organisme fédéral américain de réglementations et de contrôle des marchés financier se penche sur cette affaire. Alors que le prix redescend, et suite à la fermeture des achats de l’action, l’application Robinhood est aussi fortement accusée, par ses clients, d’avoir cédé à la pression du fond d’investissement, Citadel Capital, en bloquant la spéculation sur le cours de GameStop et ainsi sauvé Melvin Capital de cette spirale.

Les deux géants de Wall-Street, ne sont pas prêts d’en finir avec les petits investisseurs en demandant une sanction pour complicité, même si aucune loi n’interdit de partager ses conseils et investissements boursiers sur les forums de discussion. Toutefois de nombreuses personnalités politiques et hommes d’affaires, dont Elon Musk, ont contesté la décision prise par Robinhood de bannir une certaine catégorie d’investisseurs à parier sur les cours d’un actif.

Sources: Wikipédia, LeTemps.ch, et Money Magazine.
Image mise en avant: © Clay Banks, Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, class 'ZeroSpam\Modules\Comments\Comments' does not have a method 'enqueue_davidwalsh' in /homepages/23/d176536770/htdocs/economie-finance.com/wp-includes/class-wp-hook.php on line 287