Balance commerciale

La balance commerciale est un élément de la comptabilité nationale d’un Etat qui mesure la différence entre les exportations et les importations, en valeur numéraire. Cette différence est appelée solde de la balance commerciale. Lorsque celui-ci est positif, on parle de balance commerciale excédentaire ce qui signifie que le pays exporte plus de biens et services qu’il n’en importe. A l’inverse une balance déficitaire correspond à un solde négatif.

Généralement la balance commerciale comprend les échanges de biens et services marchands qui correspondent aux matières premières, aux biens manufacturés, aux produits agricoles, aux voyages, transports, tourisme et aux prestations de sociétés de services et de conseils. La composition de la balance commerciale peut différer selon les pays. En effet, en France seuls les échanges de biens sont pris en compte, sans les services qui sont comptabilisés dans une balance des biens et services. En France, la balance commerciale fait partie de la balance courante, elle-même partie de la balance des paiements. Outre la balance commerciale, la balance courante contient la balance des services, la balance des transferts courants (dons, aides…) et la balance des revenus (salaires, dividendes, intérêts). La balance des paiements est un document comptable en partie double, donc à l’équilibre, retraçant tous les transferts de biens et services, de revenus, de capitaux et de flux financiers d’un pays avec le reste du monde.

Différents facteurs influent sur la balance commerciale
– Les taux de change de la monnaie nationale : si la valeur de la monnaie nationale ou de la zone concernée augmente par rapport à d’autres monnaies, cela signifie que les produits fabriqués vont coûter plus cher pour les étrangers. Ces derniers vont préférer consommer des biens et services d’un autre pays, relativement moins chers. Par exemple, le taux de change Euro-Dollar joue sur la décision de l’Inde d’acheter des avions Airbus ou Boeing. Les exportations vont diminuer ainsi que le solde de la balance commerciale.
– Les droits de douanes et les traités de libre échange : une zone de libre-échange élime les droits de douanes entre les pays, qui sont un frein à l’échange. Il existe 150 zones de libre-échange dans le monde dont les plus connus sont l’ALENA et L’ASEAN.
– La compétitivité des entreprises, parfois liée à la politique fiscale.
– Les délocalisations, aussi liées à la politique fiscale du pays concerné.

Quelques Chiffres
Le solde est différent selon les pays et ne correspond pas au niveau de richesse de ces Etats. La France possède une balance déficitaire depuis 2002 qui se creuse et a atteint 84.6 milliards d’euros en 2011. L’Allemagne a une balance positive à 156.9 milliards d’euros. D’autres chiffres en 2011 en milliards d’euros : Italie -24.6 ; Espagne -48.4 ; Royaume-Uni -123.2 ; Union Européenne à 27 -159.7 ; Zone Euro -10.8 ; Japon +58.2 ; USA -520.

1 comment for “Balance commerciale

  1. Marc Denoyer
    9 janvier 2015 at 8:24

    En général c’est la balance commerciale qui constitue l’un des facteurs qui font que l’économie est croissante ou décroissante. Si une balance est déficitaire, on se doute bien que l’économie ne montre pas d’accroissement. C’est généralement le cas dans les pays en développement et contrairement dans les pays riches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *